BFGoodrich et la compétition

BFGoodrich délivre très tôt des performances de premier ordre dans le sport automobile, en étant entre autres le premier manufacturier de pneus à remporter pour la seconde fois consécutive en 1915 la légendaire course des 500 miles d’Indianapolis.

La marque se forge aussi une solide réputation dans les disciplines « off-road » (hors route), en s’adjugeant notamment la Baja 1000 en 1972. Ce succès en rallye-raid est rapidement confirmé par d’autres victoires à la SCORE Baja 500 en 1983 et 1988, par l’intermédiaire des pilotes Corky et Scott McMillin, et par la première Coupe du Monde des Rallyes-Raid en 1999. La marque réalise aussi la prouesse d’empocher pas moins de 21 victoires consécutives à la Baja 1000 entre 1986 et 2007, devenant ainsi la référence en compétition américaine off-road.

Les succès s’enchainent dans les années 90 dans un large éventail de disciplines, avec en point d’orgue la victoire en 1994 du Néo-Zélandais Rod Millen sur la plus célèbre et la plus difficile course de côtes au monde à Pikes Peak, sur une Toyota Celica chaussée de gommes BFGoodrich. La marque s’exporte aussi en terre africaine, en remportant  le Dakar en 1999 par le biais de Jean-Louis Schlesser.

L’année 2006 constitue un tournant dans l’histoire sportive de BFGoodrich, la marque s’engageant en Championnat du Monde des Rallyes WRC et permettant à Sébastien Loeb de remporter le titre à cinq reprises consécutives et accompagnant les équipes Citroën et Ford au titre. Au final, durant son bref passage en WRC (2006-10), BFGoodrich aura décroché la totalité des titres pilotes et constructeurs en jeux. De plus, la marque s’engage en IRC en 2007, remportant dès la première année la couronne avec Peugeot.

A l’orée du nouveau millénaire, BFGoodrich conforte sa position de leader en Rallye-Raid en trustant les victoires et les titres en FIA Cross-Country Rally World Cup et au Dakar. Ces dernières années, la marque soigne ses statistiques en glanant de nouveaux trophées, que ce soit à la SCORE Baja 1000 ou au Dakar, mais étoffe aussi son palmarès en gagnant l’Australasian Safari en 2011, ainsi qu’en 2012.

Aujourd’hui, le palmarès BFGoodrich en compétition automobile comporte pas moins de 200 titres dans les divers championnats américains off-road, 24 victoires à la Baja 1000, 10 titres consécutifs en Coupe du Monde FIA des Rallyes Tout-Terrain, ainsi que 8 succès au Dakar, le dernier en 2012 avec Stéphane Peterhansel sur Mini. La marque reste en outre un acteur déterminant dans de nombreuses courses locales, notamment en Amérique du Nord où la qualité des enveloppes BFGoodrich s’expriment au travers d’une grande variété de surfaces, que ce soit la terre, le sable, la rocaille ou bien encore l’asphalte, preuve de l’incroyable polyvalence des produits BFGoodrich.