Cap sur Córdoba

L’Argentine, qui accueille le Dakar pour la dixième fois consécutive, verra l’arrivée du rallye pour la septième fois au total. Mais Córdoba, la deuxième ville du pays, recevra cette fois-ci les pilotes en héros au terme de leur périple. Etienne Lavigne a commencé par rendre hommage aux sous-mariniers disparus du San Juan, attaché à la base navale de Mar del Plata qui avait accueilli le départ du Dakar en 2012. Les Argentins forment la deuxième population de concurrents sur le Dakar, avec 64 pilotes et copilotes, répartis sur 12 motos, 16 autos, 16 quads et 1 camion.

Ils ne pensent qu’à Córdoba ! Pour les 337 véhicules attendus au départ de la 40e édition, l’attention est tout entière dirigée vers la ligne d’arrivée finale qui sera pour la première fois dessinée dans la capitale argentine des sports mécaniques. Et ceux qui sont venus en voisins assister à la conférence de présentation pour écouter Etienne Lavigne leur donner quelques détails supplémentaires ont bien la ferme intention de revenir en ville dans un peu plus d’un mois. Parmi eux, Kevin Benavides est susceptible de prétendre aux plus hauts honneurs, au vu de sa prestation en 2016 lors de sa première participation au Dakar (4e, une victoire d’étape). Le Salteño, qui évoluera à domicile en attaquant la partie argentine du parcours, fait son retour avec enthousiasme après avoir dû renoncer l’année dernière sur blessure : « C’était étrange de ne pas être au départ l’année dernière. Mais cette année, j’ai obtenu de bons résultats, j’ai fait le plein de confiance ». Donné parmi les favoris de la course, Kevin Benavides aura sur ses traces son jeune frère Luciano, mais aussi Franco Caimi, révélation argentine l’année dernière après sa 8e place.

Mais le pays qui accueille le Dakar depuis 2009 dispose parmi ses représentants de champions capables de s’imposer dans toutes les catégories. Fernando Villagra en camion et Orlando Terranova en auto tiendront le rôle de porte-drapeaux de la cavalerie argentine installée au deuxième rang dans le classement des nationalités sur le Dakar. Et la densité de prétendants légitimes est encore plus élevée chez les quaddeurs, où le toujours jeune Jeremias Gonzalez Ferioli, qui fêtera ses 22 ans dans quelques jours fera figure de candidat le plus sérieux au titre : « Je n’ai pas pu courir l’année dernière et ça a été une frustration. Alors je suis très motivé de revenir sur le Dakar, et je sais que ce sera une nouvelle belle opportunité. J’ai beaucoup travaillé, et j’ai tous les atouts de mon côté, surtout que l’arrivée sera jugée à Córdoba, où toute ma famille sera là pour m’attendre ».

Ferias Dakar

Site d’exposition et d’animations, la Feria Dakar réunit tous les passionnés du rallye et fait voyager l’univers Dakar dans le pays, au-delà des villes étapes qui accueillent un bivouac. Le principe est né en Argentine lors de l’édition 2017 : plus de 150 000 personnes se sont rendues sur les 13 Ferias organisées pendant la course.

  • 14 janvier : Feria Dakar Salta
  • 15 janvier : Feria Dakar Catamarca
  • 16 janvier : Feria Dakar La Rioja
  • 17 janvier : Feria Dakar San Juan
  • 18 janvier : Feria Dakar Córdoba
  • 19-20 janvier : Feria Dakar Villa Carlos Paz

See also:

  • DAKAR 2018

    Toyota rêve plus grand

    17/12/2017

    +
  • DAKAR 2018

    Stéphane Peterhansel, Mr Dakar

    14/12/2017

    +
  • DAKAR 2018

    Play with BFGoodrich® on Twitter

    06/12/2017

    +
More